Fabriquer un leurre de surface en bois : armature et équilibrage (2/4)

Dans la première partie du tutoriel, nous avons vu comment réaliser la forme primaire du leurre. Avant d’affiner la forme et de parfaire la finition du bois, il est préférable de procéder a la mise en place de l’armature et du lest. Cette étape laisse des bavures de colle sur le leurre lors de l’assemblage des deux parties, il est donc préférable de ne pas trop travailler le leurre avant cette étape puisque de toute façon il faudra poncer une nouvelle fois le leurre lorsque la colle sera sèche.

Informations préalables

Vous trouverez de nombreux tutoriels sur la fabrication de leurres durs où l’utilisation d’œillets à visser est conseillée, l’armature intégrale étant recommandée pour les leurres de type exotique. Cependant, j’utilise cette technique car il est facile d’intégrer la corde à piano lors de l’assemblage des deux parties du leurre. De plus, la corde à piano est bon marché et facile à trouver.

Concernant la taille de la corde à piano, 50/100 convient bien pour les petits leurres au niveau du diamètre, elle sera cependant suffisamment résistante pour être utilisée sur des leurres moyens à destination de poissons comme le bar ou le brochet. Un diamètre de 75 ou 80/100 étant néanmoins plus cohérent pour cette gamme de leurres. Pour des pêches plus puissantes, cette technique d’assemblage n’est pas garantie et il n’est pas impossible que le leurre explose à la traction sur ces poissons puissants type exotiques. Un leurre en résine coulée est surement plus approprié.

La réalisation de leurres en bois uniques possède toujours sa part d’erreurs et l’équilibrage est souvent la principale cause d’un leurre qui ne nage pas ou du moins pas bien. Dans notre cas, c’est à dire pour un leurre de surface, le lest doit presque toujours se trouver à l’arrière du leurre et en partie ventrale. C’est cette localisation qui permet au leurre de flotter à la verticale à l’arrêt comme le Sammy ou encore le Dog-X et de pouvoir être manié en walking the dog. Bien sur, ne nombreuses variantes sont possibles, comme par exemple l’ajout d’un autre lest dans le premier tiers après la tête. Cela aura pour effet de faire flotter le leurre plus à l’horizontale comme le font le Z-Claw ou encore le Spook. Cependant, il faut toujours garder à l’esprit que même dans le cas d’un leurre flottant à l’horizontale, le poids principal devra se trouver à l’arrière. D’abord pour pouvoir être lancé sans tourbillonner et ensuite pour pouvoir pivoter sur lui même lors du maniement.

La quantité de plomb à mettre dans le leurre est délicate à définir. La taille du leurre, son volume, la densité du bois, la quantité de peinture et de vernis sont autant de paramètres qui ont un impact sur le volume du lest à choisir. Je n’utilise aucun calcul pour faire ce choix, mais 1gr par centimètre peut être une première estimation. Si votre lest est trop léger, le leurre aura une flottaison forte et aura peu de chances de nager correctement, si votre lest est trop lourd, vous aurez un leurre qui nagera certainement bien mais qui risque de couler à l’arrêt.

Réalisation

Pour cette étape, vous allez avoir besoin de :

  • une pince coupante
  • une pince à œillets, une pince à bec demi-ronds peut également convenir
  • de la corde à piano inox
  • de la colle époxy (séchage > 15min)
  • des morceaux de plomb pas trop épais (chutes de coulage, plombs usés)
  • ciseau à bois, gouge et cutter à bois fins ou une fraiseuse portative

Découpe de la corde à piano

Dans un premier temps, commencez par décoller les deux parties du leurre puis coupez un morceau de corde à piano environ égal à deux fois la taille du leurre. Redressez ce morceau pour lui faire perdre la forme du rouleau, il sera plus facile à manipuler par la suite.

Marquage de l’emplacement du lest

Avant de commencer à former la corde à piano, dessiner de façon symétrique l’emplacement du lest. D’avantage de détails sont indiqués dans la partie Informations Préalables, au dessus, concernant la position et le poids du lest. N’hésitez pas à me contacter ou à commenter l’article si vous avez des questions sur ce point.

Mise en forme de l’armature

Commencez par réaliser une première boucle à l’aide de la pince à bec ou de la pince à œillet. Je replie volontairement un bout de la corde à piano pour permettre une meilleure prise dans la colle.

Vous pouvez ensuite continuer à travailler la corde à piano pour que les œillets soient positionnés de façon équilibrée. Inspirez-vous des leurres du commerce si vous avez du mal à choisir les emplacement.

Mise en place du lest

A l’aide des outils à votre portée, creusez le leurre en suivant la zone délimitée en début d’article. Une profondeur de 2 à 4mm suffit la plupart du temps.

Coupez un bout de plomb à l’aide de la pince coupante de façon à vous approcher de la dimension du trou creusé. A l’aide d’une pince, écrasez le plomb pour qu’il corresponde à la profondeur de la cavité réalisée. Enfin, avec un couteau, un cutter ou une lime, affinez le tout pour que le plomb s’insère dans le bois sans forcer.

Collage du lest et du leurre

Une fois l’armature et le lest prêts, il faut préparer un mélange de colle époxy. Mettez une dose de chaque composant dans un petit récipient et mélangez soigneusement l’ensemble.

Dans un premier temps, mettez de la colle dans les cavités creusées dans le bois, y insérer les plombs puis appliquez de la colle sur les deux parties du leurre. Positionnez l’armature à l’intérieur avant de fermer le tout, en faisant en sorte que les anneau ressortent suffisamment. Maintenez le collage à l’aide de mini-pinces le temps de la prise.

Nettoyage des traces de colle

Une fois la colle prise, vous pouvez enlever le surplus à l’aide d’un cutter tant que la colle n’a pas totalement durci, ce sera plus facile à effectuer.

Votre leurre est maintenant assemblé et préparé pour l’armement. Dans la prochaine étape, nous allons procéder aux gravures et découpages de finition puis au ponçage du leurre.

Voir l’article : Fabriquer un leurre de surface en bois : sculptures et ponçage (3/4)

Autres articles

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *