Moulinet spinning : quelle taille choisir ?

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Face à la diversité de l’offre disponible en boutique, le choix d’un moulinet peut vite devenir difficile. Comprendre les numérotations des tailles pour une seule marque n’est déjà pas évident alors quand les tailles ne correspondent pas entre les marques cela ne fait que compliquer la tâche. Dans cet article, je vous donne les conseils pour choisir au mieux la taille de votre moulinet, il ne vous restera alors plus qu’a définir un budget et à choisir une marque.

Le choix d’un moulinet ne se fait pas au hasard mais suivant des critères à définir auparavant :

  • taille de la canne
  • puissance de la canne
  • type de pêche
  • poissons visés

Je me limiterai à donner les tailles pour les marques Daiwa et Shimano que je connais bien et que j’utilise depuis de nombreuses années. Ce sont aussi les marques les plus distribuées et donc les plus utilisées des pêcheurs. D’autres très bonnes marques existent (Tica, Abu garcia, Mitchell), si elles vous intéressent, il faudra alors trouver en magasin la taille qui s’approche le plus d’une taille Daiwa ou Shimano que vous avez retenu.

Équivalence de taille entre Daiwa et Shimano

C’est un sujet revenant souvent au sein des discussions car de nombreux pêcheurs auraient préféré une équivalence de taille entre ces deux marques. Cette différence s’est accentuée avec l’arrivée des notations du type 2008, 3012, 3000S, etc…
Il est difficile de donner une équivalence parfaite entre les tailles de ces deux marques mais on peut généraliser en disant qu’a taille égale, un moulinet Daiwa est un peu plus gros qu’un Shimano. On peut aussi résumer en disant qu’il faut prendre une taille au dessus chez Shimano pour avoir un équivalent Daiwa en taille.

Daiwa Shimano
1000 1500
2000 2500
2500 3000
3000 4000

Ce tableau est à titre indicatif et uniquement là pour donner un ordre d’idée de la différence de taille entre les deux marques. Certaines taille de moulinets au sein d’une même marque étant identiques du point de vue bâti, seule la contenance de la bobine étant différente. C’est le cas de certains moulinets Shimano en 2500 et en 3000 mais aussi chez Daiwa où seule la contenance de la bobine change entre le 3000 et le 3500.

Équilibrer la canne

Généralement premier et unique critère de choix de la taille du moulinet, l’équilibrage de l’ensemble canne moulinet est une étape importante qui, si elle est bien faite, vous permettra de disposer d’un ensemble confortable en action de pêche. Par ensemble confortable j’entends un ensemble agréable à utiliser sur de longues sorties. Équilibrer un ensemble revient à rapprocher le point d’équilibre d’une canne quelques centimètres devant le pied du moulinet, là ou se positionne la main lors de l’action de pêche.
Le plus souvent, une canne nue aura tendance à piquer du nez lorsqu’elle est tenue en main au niveau du porte moulinet mais il arrive que sur certaines cannes puissantes très coniques (avec une forte différence de diamètre entre le scion et le talon), le point d’équilibre soit déjà très proche de la poignée.

Lorsque l’on rajoute un moulinet sur une canne, la plupart du temps, on décale le point d’équilibre vers l’arrière et cela d’autant plus que le moulinet est lourd.

On peut établir une règle de base, qui servira à orienter ses recherches pour gagner un peu de temps, entre la taille de la canne et la taille du moulinet.

Daiwa Shimano Taille canne
800/1000 1 à 1.6m
1500 2000 1.6 à 1.8m
2000 2500/3000 1.8 à 2.1m
2500 3000 2.1 à 2.4m
3000/3500 4000 2.4 à 2.8m
4000 5000 2.8 à 3.3m
4500 6000 3.3 à 3.8m

Les nouvelles technologies de matériaux comme Ci4 chez Shimano ou Zaion chez Daiwa remettent en cause cette règle car le gain de poids conséquent qu’apporte ces nouveaux procédés permet de proposer des moulinets 4000 au poids d’un 2500 d’il y a quelques années.

Même marque, même taille, mais près de 10 années d'écart et 120 gr de moins (tresse déduite) grâce aux nouveaux matériaux
Même marque, même taille, mais près de 10 années d’écart et 120 gr de moins (tresse déduite) grâce aux nouveaux matériaux

Adapter la taille au type de pêche

Dans certains cas il faudra mettre un peu de côté la recherche de l’équilibre parfait entre la canne et le moulinet en prenant une taille au dessus ou en dessous de cette prévue au départ.

Par exemple, pour quelqu’un qui pêche en ultraléger de petits poissons avec une canne de moins de 2m, vous pouvez descendre d’une taille pour gagner encore en légèreté. A l’inverse, quelqu’un qui va rechercher des poissons de belle taille en kayak avec une canne relativement courte, je conseille de passer à la taille supérieure. On pourra alors mettre un 4000 Shimano ou 3000 Daiwa sur une canne de 2.1m en conservant un équilibre correct mais avec un moulinet qui ne fatiguera pas sur les beaux poissons. De même, pour quelqu’un qui pêche avec de gros shads dans les courants avec une canne de 2.4-2.5m, il sera préférable de mettre un Daiwa 4000 ou un Shimano 5000 pour la simple raison que ces leurres difficiles à ramener au moulinet font d’avantage forcer les engrenages et seront plus résistant sur la durée qu’un moulinet de taille inférieure.

Pour les poissons très puissants, l’augmentation de la taille est presque obligatoire pour disposer d’un moulinet avec un frein et un bâti suffisamment puissant pour contrer les rushs et éviter la casse… du moulinet ! Ni plus, ni moins.

Vitesse de récupération et ratio

Le lien entre ces deux critères est étroitement lié puisque plus le ratio est grand, plus la vitesse de récupération l’est aussi. Pour rappel, le ratio est le nombre de tours de bobine enroulés pour un tour de manivelle complet. Ainsi, lorsque vous avez un ratio de 5.2:1, cela veut dire que pour un tour de manivelle (chiffre à droite des « : »), on récupère 5.2 tours de bobine. Ce nombre de tours de bobine, multiplié par le périmètre de la bobine donne la distance récupérée pour un tour de manivelle.
A ratio égaux, un moulinet ayant une plus grande bobine récupèrera plus qu’un moulinet plus petit.

Par rapport à la pêche, certains choix sont à privilégier. Un moulinet qui possède une grande vitesse de récupération n’est pas forcément mieux. Pour des pêches à gratter lentes, des pêches au leurre de surface, une faible récupération sera plus confortable et plus précise. A l’inverse, pour de la pêche au poisson nageur ou pour des pêches avec de grandes tractions aux leurres souples, une grande récupération vous aidera à garder la bannière tendue lors du mouvement descendant de la canne.

Pour conclure, choisir la taille d’un moulinet pour votre nouvelle canne s’effectue en plusieurs étapes. Cherchez d’abord à former un ensemble cohérent au niveau de l’équilibre avec la canne, puis augmentez ou diminuez la taille retenue à votre pêche. Enfin, les modèles étant maintenant disponibles avec plusieurs vitesse de récupération pour la même taille, choisissez celle avec laquelle vous serez le plus à l’aise. N’hésitez pas à aller chez votre détaillant avec votre canne pour choisir votre moulinet plutôt que d’acheter un moulinet à l’aveugle !

Autres articles

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *