Fabrication d’un chariot pour kayak

Fabrication d’un chariot pour kayak

  • Post last modified:27 septembre 2018
  • Post published:15 mai 2016
  • Post category:Bricolage
  • Post comments:2 commentaires

Équipement indispensable du kayakiste, le chariot permet de faire le lien entre la voiture et l’eau sans avoir à porter le kayak. Ici je vous propose un tutoriel pour fabriquer un modèle compatible avec plusieurs sortes de kayaks. Le principe de ce modèle est de proposer une assise réglable en largeur pour s’adapter aux différents profils de coque. C’est un chariot qui passe quasiment partout sauf dans le sable ou la vase trop meuble, les roues étant trop étroites pour ce genre de substrat.

Matériel

  • deux roues gonflables ( 26 cm de diam.)
  • une planche de bois en 15mm d’épaisseur
  • un axe d’un diamètre légèrement inférieur au diamètre intérieur des moyeux de roues
  • huit goupilles
  • huit rondelles au diamètre intérieur de l’axe des roues
  • une tige filetée d’un mètre diam. 8mm
  • 12 écrous 8mm
  • 12 rondelles 8mm
  • une lime métallique
  • clés au diamètre des écrous

Il est préférable de prendre de l’inox pour la boulonnerie pour supporter le milieu salin. De même, il faudra prendre un tube suffisamment épais pour éviter qu’il ne plie sous le poids du kayak.

Réalisation du chariot

Découpe

Le schéma suivant correspond à une suggestion, il est bien évidemment possible de le faire plus haut et plus large suivant vos besoins.
Dans un premier temps, couper le bois aux dimensions voulues. Ensuite, il faut percer la planche quatre fois, trois en 9mm pour les tiges filetées, et un au diamètre de l’axe, en bas. Opération à réaliser de façon symétrique sur les deux parties en bois précédemment découpée. Couper également le tube à la longueur souhaitée si cela n’est pas déjà fait. Découper la tige filetée en trois parties égales soit environ 33cm, polir les angles avec une lime.

DSCN9220
Pièces principales du chariot : roues, montants en bois et axe des roues en métal.

Assemblage

Passer un écrou sur chaque tige à quelques centimètres d’une extrémité, suivi d’une rondelle, puis passer la planche et à nouveau une rondelle et un écrou sur chaque tige, répéter avec la deuxième planche. Ne pas serrer les écrous maintenant, bloquez juste les éléments. Si tout se passe bien vous devriez obtenir quelque chose qui ressemble à la photo ci-dessous.

DSCN9222
Assemblage des tiges filetées et des montants en bois
DSCN9223
Détail du serrage du montant en bois

Concernant l’axe, il faut le percer en le traversant avec un foret au diamètre de la goupille. Ensuite, la mettre en place, enfiler une rondelle puis la première roue. On obtient ceci.

DSCN9230
Goupille et rondelle permettant de bloquer la roue du côté extérieur

La même manipulation est a effectuer de l’autre coté de la roue pour la bloquer sur l’axe et éviter qu’elle ne glisse.

DSCN9227
Goupille et rondelle du côté intérieur

Maintenant on va pouvoir passer l’axe dans le bas du chariot et réitérer l’opération perçage/goupille/rondelle pour verrouiller la seconde roue. Pour éviter que le chariot ne se déplace sur son axe, vous pouvez le bloquer comme les roues avec des goupilles et des rondelles. J’ai préféré la simplicité pour cette opération et j’ai choisi de bloquer le support avec des colliers en plastique pour serrer les câbles électriques.

DSCN9231
Détail du blocage du support sur son axe

Pour le passage d’une sangle de serrage, j’ai installé deux anneaux larges sur le haut du chariot.

DSCN9234
Anneaux pour le passage des sangles

Réglage

Votre chariot est maintenant assemblé mais n’est pas serré. Pour cela, munissez vous de clés au diamètre des écrous et ajustez la largeur du kayak de sorte à ce que les supports épousent au mieux la forme de votre kayak. Ici, j’ai choisi de mettre la même largeur pour le support que les rainures présentes sous la coque. Cela améliore la stabilité du chariot lors du déplacement.

DSCN9238
Ajustement du support à la largeur des rainures de la coque

Concernant la position du chariot sous le kayak, sachez que plus il sera vers l’arrière du kayak et plus vous ressentirez le poids dans la poignée. A l’inverse, plus le support sera au milieu du kayak et plus son poids sera supporté par le chariot. Il vous paraitra donc moins lourd mais s’enfoncera aussi d’avantage dans les sols meubles. A vous de trouver le meilleur compromis.

DSCN9239
Kayak posé sur son chariot

Améliorations

Ce modèle ayant servi de nombreuses fois j’ai pu voir ses points faibles. Voici quelques pistes d’optimisation.

  • Peindre le bois ou appliquer une couche de vernis
  • Augmenter la hauteur du chariot pour que le kayak soit à une hauteur confortable lorsqu’on le tracte.
  • Augmenter la largeur de la partie en contact avec le kayak pour les kayaks qui n’ont pas de rainures fines
  • Utiliser des roues plus larges si vous traversez souvent des terrains meubles.

Cet article a 2 commentaires

  1. l.t

    comment poser le kayak sur le chariot , sans que celui ci ne se fasse la malle lorsqu’on pose le dessus ?

    cordialement

    1. La pêche technique

      Bonjour, pour stabiliser le chariot, vous pouvez fabriquer une petite béquille rétractable qui permettra au chariot de tenir seul, dans la bonne position, pour recevoir le kayak.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.