La Sea Kayak Fishing du côté comissaire

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Le weekend dernier (30 juin, 1-2 juillet 2017) a eu lieu la deuxième manche de la Sea Kayak Fishing à Crozon. Victime de son succès, cette compétition de pêche en kayak en mer a eu très rapidement ses 80 inscriptions bouclées. Malheureusement pour moi, je n’ai pas pu m’inscrire à temps… Cependant, j’ai quand même trouvé une place dans cette compétition, non pas du côté participant mais du côté commissaire.

Règlement de la Sea Kayak Fishing

La SKF se déroule sur 3 manches, le vendredi après-midi, le samedi et le dimanche jusqu’au début d’après midi. La pêche aux appâts est autorisée au cours de la première manche en plus  de la pêche aux leurres conventionnels. Chaque espèce vaut un nombre de points particulier, peu importe sa taille, alors que le bar vaut sa taille (cm) en nombre de points, si il fait plus de 42cm. Enfin, après chaque validation de prise par un commissaire, le poisson est relâché.

Vous pouvez trouver le règlement en détails à cette adresse :  Règlement de la Sea Kayak Fishing

Bateaux commissaires avec drapeaux colorés d'identification
Bateaux commissaires avec drapeaux colorés d’identification

Les bateaux commissaires sillonnent la zone de pêche en suivant les groupes de kayakistes qui les appellent à la VHF pour venir contrôler les prises. Pour simplifier l’identification des bateaux par les compétiteurs, un fanion coloré était fourni au pilote. A chaque appel, le kayakiste devait se signaler en levant sa pagaie, car rien ne ressemble plus à un kayak de pêche qu’un kayak de pêche, surtout si ils sont 80 !

Déroulement des manches

1ère – vendredi après-midi

A cause d’un coup de vent et par mesure de sécurité pour les participants, les organisateurs ont choisi d’annuler la manche. En effet, dès le matin, le vent atteignait 50km/h avec des rafales à 70km/h, même sur une zone qui n’est pas exposée au vent, il n’est pas raisonnable d’organiser un évènement avec ces conditions.

2ème – samedi

Le lancement de la SKF s’effectue donc le samedi matin sur la zone de repli, exposée sud-est car le vent de nord-ouest est toujours présent mais beaucoup moins fort que la veille. Les participants ont donc un terrain de jeu composé d’une longue falaise rocheuse parsemée de plages de galets. Sur cette zone quelques grandes pointes rocheuses viennent casser la structure longiligne du spot. Au fond, dès qu’on s’éloigne un peu de la bordure, le sable devient omniprésent et rares sont les éléments au fond qui concentrent du poisson.

Une des nombreuses grottes des falaises de Crozon
Une des nombreuses grottes des falaises de Crozon

Les participants ont donc du faire preuve d’inspiration pour trouver le poisson, il y a eu beaucoup de prises sur les bordures rocheuses, essentiellement des vieilles et des lieus. Non loin de la roche sur le sable ce sont les sparidés qui ont été les plus ciblés. Enfin en s’écartant du bord, les compétiteurs ont pu trouver les poissons pélagiques avec du maquereau et du chinchard en nombre.

Les bars maillés quant à eux ont été pris essentiellement dans les premiers mètres du rivage, là ou se trouvaient les lançons.

3ème – dimanche matin

Le dimanche, les participants sont retournés sur la même zone que la veille. Dès le début de la manche, chacun avait tiré les conclusions de la veille et savait où aller pour cibler les espèces voulues. La plupart du temps, retourner sur les endroits repérés la veille et utiliser la même technique permettait de toucher les mêmes poissons que la veille.

La flottille sort du port de Morgat
La flottille sort du port de Morgat

Au cours de cette dernière manche, le nombre de bars est resté faible comme la veille. Le côté multi-espèces de la compétition a permis une nouvelle fois d’apporter un défi conséquent aux participants

Bilan

Pour cette première expérience en tant que commissaire, j’en garderai un très bon souvenir car elle offre un excellent point de vue sur la rencontre. Embarqué sur un bateau qui navigue sur l’ensemble de la zone on est encore plus au centre de la compétition que les participants. Je conseille à tous ceux qui possèdent un bateau de tenter l’aventure d’autant plus que l’essence est payée par l’organisation ! A chaque manche, les organisateurs ont du mal à trouver le nombre de bateaux suffisant pour assurer la sécurité et les contrôles lors de l’évènement.
D’ailleurs, des bateaux sont toujours recherchés pour la dernière manche de 2017 à Concarneau les 8,9 et 10 septembre.
Si cela vous intéresse, tous les renseignements sont disponibles sur le site de la Sea Kayak Fishing.

Album photo de l’évènement

Au cours de ce weekend, j’ai pu prendre des photos depuis le bateau commissaire pour essayer de partager l’ambiance de l’évènement. Vous pouvez retrouver ces photos en cliquant sur l’image ci-dessous.

Cliquez sur l'image pour accéder à l'album
Cliquez sur l’image pour accéder à l’album

Autres articles

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on Twitter

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *