Sondeur sur un kayak : est-ce vraiment utile ?

Sondeur sur un kayak : est-ce vraiment utile ?

  • Post last modified:8 juin 2020
  • Post published:4 juin 2020
  • Post category:Matériel
  • Post comments:0 commentaire

A ne pas confondre avec le sonar, le sondeur est un appareil qui envoie des ondes sonores vers le fond depuis l’embarcation sur laquelle il est installé. L’appareil fait ensuite une interprétation de l’écho lorsqu’il revient au contact de la sonde et affiche une restitution en deux dimensions sur l’écran de l’appareil.

Ces dernières années, leur utilisation s’est démocratisée, y compris sur les kayaks. Si les pêcheurs aguerris on pour la plupart un sondeur sur leur embarcation, les « pékeux » (pêcheurs en kayak) débutants sont désormais nombreux à s’équiper de ce matériel. Mais cet achat est-il nécessaire ? Les résultats sont-ils à la hauteur de l’investissement ? Je vais essayer de répondre à ces questions.

Différentes utilisations du sondeur

Détection des poissons

Le sondeur est bien souvent le premier achat électronique d’un pêcheur. L’objectif étant de « voir les poissons ». Il est vrai que le fait de savoir ce qui se passe sous la coque du bateau ou du kayak à un effet rassurant ou motivant. Savoir que le poisson est présent est déjà un bon paramètre pour le résultat de la sortie. Mais encore faut-il savoir si l’écho affiché sur le sondeur est réellement un poisson et si ce poisson est celui qu’on recherche.

Analyse du fond

Avec une étude plus poussée de l’image, on pourra connaître la nature du fond, être informé sur la présence de structures ou encore de trouver d’éventuelles zones de tenue du poisson. Cette analyse de l’image du sondeur permettra de mieux comprendre les secteurs sur lesquels on pêche.

Capture d'écran d'un sondeur présentant une imagerie latérale
Sur cette capture on distingue trois zone, une roche, une zone de sable grossier et une zone de sable fin, ondulé par le courant.

De meilleurs résultats ?

Naturellement, l’achat d’un sondeur laisse espérer une amélioration des résultats mais tout dépendra de l’utilisation qui en est faite. L’interprétation des échos peut être délicate pour un débutant, tout comme les réglages de l’appareil. Sur les modèles de sondeurs récents, les interfaces ont été simplifiées mais le nombre de paramètres a quant à lui été augmenté. La prise en main est donc facilitée tout en laissant plus d’options aux personnes souhaitant affiner les réglages suivant les conditions.

Concrètement, pour pouvoir dire qu’un sondeur apporte une plus-value en situation de pêche, il faut réussir à prendre un poisson après avoir analysé un écho.

Améliorer ses résultats grâce au sondeur n’est pas automatique, le pêcheur doit correctement exploiter l’information fournie par l’appareil pour ensuite adapter sa façon de pêcher. Trop de pêcheurs pensent que le fait de voir les poissons sur le sondeur leur assurera de les prendre, il n’en est rien.

Un banc de bars visible sur le sondeur
Une belle détection mais des poissons impossible à prendre, ou presque !

Parfois, vous aurez des échos, la meilleure technique possible, mais les poissons ne se laisseront pas prendre, c’est aussi ça la pêche !

Peut-on s’en passer ?

Aujourd’hui il est clair que pour des pêches fines, dans peu d’eau et en kayak, on peut très souvent se passer d’un sondeur. Utiliser ce type de matériel pour effectuer de la détection n’a que peu de sens dans les zones peu profondes. Le poisson sera souvent invisible car hors du faisceau et la nature du fond sera la plupart du temps visible à l’œil nu.

Alors j’entends les remarques arriver, « Pourquoi as-tu un sondeur sur ton kayak dans ce cas ? »

J’ai commencé la pêche en kayak et en bateau sans sondeur. Les seuls repères disponibles sont donc ceux donnés par l’environnement (remous, structures, chasses, analyse de l’eau, etc…)

Dans ces conditions, seuls la compréhension et l’expérience passée au bord de l’eau vous aident à bien pêcher. Aujourd’hui encore c’est cette vision qui me guide dans la pratique de la pêche. Le sondeur ne me servant qu’a valider mes idées ou à comprendre ce qui se passe.

Pour un pêcheur confirmé, utiliser un sondeur peut vous aider lorsque vous pratiquez régulièrement dans des fonds de plus de 5m. Il sera également précieux lorsque vous explorez souvent des zones inconnues. Je conseillerai donc à tout débutant en kayak, surtout si il pratique dans des zones de faible profondeur de ne pas prendre de sondeur pour commencer.

Avoir le sens de l’eau est un outil bien plus performant que le meilleur des sondeurs.

L’observation de l’environnement vous garantira de bons résultats. A l’inverse, avoir les yeux rivés sur le sondeur pourrait vous faire louper cette chasse à quelques centaines de mètres.

Pour conclure, quelque soit votre niveau, le sondeur ne vous sera pas utile si vous pêchez dans peu d’eau. Il pourrait même être nocif à cause du bruit qu’il occasionne ! Pour des pêcheurs pratiquant des zones changeantes ou avec des fonds importants, le sondeur pourrait vous apporter de nouvelles perspectives de pêche et un complément d’informations utile. Enfin, je dirais que si votre budget pêche est sensible, faites l’impasse sur le sondeur, tout simplement.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.